13 juillet 2018 | Ecrit dans:photos et recettes, Plantes comestibles

Découvrir et utiliser les plantes sauvages

Les usages évoqués

Tisanes :

– plantes fraîches
– plantes sèches (dans un endroit ventilée, ombragé, <35°c)

Cuisine :

– en cru, en salade ou pesto. ex : petite oseille
– en cuit, comme les épinards. ex : ortie, chénopode
– comme condiment. ex : lierre terrestre, achillée millefeuilles
– conserves en sirop et gelées. ex : menthe sauvage

Application extérieure :

– macération huileuse : huile + plante. ex : millepertuis
– baume : macération huileuse + cire d’abeille (ou beurre de karité). ex : plantain
– bain de mains / pieds. ex : chélidoine (toxique en usage interne)

Alcool :

– par macération, pour obtenir une liqueur : plante + vin + alcool 40°c + sucre. ex : tiges de pruneliers, fleurs de sureau
– par fermentation, pour obtenir une limonade ou un vin : plante + eau + sucre (+ levure de boulanger). ex : pissenlit, frêne, fleurs de sureau

Autres plantes rencontrées :

Sorbier
Sureau rouge
Sureau noir
Gaillet blanc
Pensée sauvage
Campanule
Chardon

Le groupe

Share This